ActualitésÉconomieTechnologie

Comment la France se repositionne en tant que ” startup nation”

La France n’a pas vraiment la réputation d’être un pays où il est facile de créer sa propre entreprise – les pensées de montagnes de bureaucratie et de lois du travail strictes font fuir beaucoup de gens. Mais cela pourrait changer à mesure que le président Emmanuel Macron poursuit son projet de faire de la France une ” startup nation “.

Dans un appel aux investisseurs et entrepreneurs étrangers, le président français a déclaré : ” Je sais que la France est un vieux pays. Mais c’est le début d’une nouvelle dynamique, d’une nouvelle vague. Et c’est ici que vous devez être. “Investir, travailler et inventer.

Plus de 600 000 entreprises ont été créées en 2018 et l’administration Macron vise à faciliter le processus de création d’entreprise et à changer la mentalité des entreprises en France.

 

Voici ce que vous devez savoir sur les startups en France.

Qu’est-ce qui a été fait jusqu’à présent ?

Adoptée en avril 2019, la loi PACTE vise à remodeler l’économie et à encourager les Français comme les étrangers à développer leurs activités en France.

La mesure la plus novatrice est la décision de se débarrasser des actifs détenus par l’État pour les vendre à des investisseurs privés, afin de financer les fonds pour l’innovation et l’industrie. Il s’agit d’un revirement majeur de la tradition française de propriété publique.

Trois grandes entreprises sont sur le point d’être privatisées : l’opérateur français de loterie La Française des Jeux, dont 72 % appartiennent à l’État ; Engie, une multinationale française de services publics d’électricité et Aéroports de Paris, qui gère les deux aéroports parisiens, Orly et Roissy Charles-de-Gaulle.

La privatisation des Aéroports de Paris a été la plus controversée, 600 000 personnes ayant signé une pétition en ligne pour demander un référendum sur cette question.

 

L’objectif de ces ventes est de fournir un fonds de 10 milliards d’euros pour les entrepreneurs et les start-ups.

Comment puis-je en bénéficier ?

Comme vous l’avez sans doute remarqué, les institutions françaises semblent apprécier que tout le monde dans le pays remplisse des dizaines de formulaires administratifs. Eh bien, si vous redoutiez de faire une demande de visa, l’élargissement des conditions d’obtention du visa de technicien français pourrait être un point positif.

L’ouverture du Visa Français pour les Techniciens vous aidera à vous installer dans le pays si vous envisagez de créer ou de rejoindre une startup. Alors qu’il ne s’appliquait auparavant qu’aux entreprises de technologie de recrutement, le visa peut désormais être délivré à tout étranger dont l’activité professionnelle est liée à une ” entreprise innovante “. Attention cependant, toutes les start-up ne sont pas considérées comme telles par le gouvernement français.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le but de ce visa est d’accélérer et de faciliter toutes les formalités administratives pour le titulaire et sa famille. Ce document, qui fait office de carte de séjour, a une validité de quatre ans et est renouvelable. Les citoyens de l’Union européenne n’ont pas besoin d’avoir une carte de séjour, mais comme Brexit se profile à l’horizon, il y a de fortes chances que les Britanniques en aient besoin dans un avenir proche.

Il y a trois catégories pour ce visa : les fondateurs de start-ups internationales, les employés et les investisseurs. Chacune à sa propre procédure.

Où s’adresser ?

Même si le Premier ministre français Edouard Philippe souhaite voir Paris dépasser Londres comme plaque tournante pour les entreprises, de nombreuses villes en France sont aujourd’hui considérées comme des paradis pour les startups. Treize d’entre eux ont un ” Label Technologique Français ” officiel, c’est-à-dire qu’ils cochent toutes les cases en matière de financement et de culture entrepreneuriale.

 

Si Paris reste le numéro un de la création d’entreprises en phase de démarrage, Montpellier, par exemple, ne ménage pas ses efforts pour rendre sa ville attrayante et accueillir de nouveaux entrepreneurs dans ce que l’on appelle les bâtiments totems.

Chaque ville cherche maintenant à développer sa propre marque de fabrique : Brest mise sur les services hôteliers, Grenoble sur l’électronique et la région d’Aix-Marseille sur la santé numérique.

Qu’est-ce qui est à venir ?

Si la situation semble s’améliorer, le projet d’Emmanuel Macron de transformer le pays en un pays d’entrepreneurs prospères est loin d’être une tâche facile. De nombreuses startups nationales prospères finissent par être vendues à des entreprises américaines et les licornes françaises ne se sont pas encore multipliées. Les licornes sont des entreprises évaluées à plus d’un milliard de dollars.

Seuls quatre d’entre eux ont atteint ce statut, dont le site de covoiturage Blablacar, la plateforme de streaming musical Deezer et Doctolib, un service de réservation en ligne qui permet de trouver les médecins et spécialistes disponibles à proximité.

Une autre alternative consiste à tenter d’attirer en France des entreprises technologiques et des start-ups déjà établies, et le gouvernement français fait un effort concerté pour attirer les entreprises qui envisagent de quitter le Royaume-Uni à cause de Brexit.

La campagne Join the Game du gouvernement s’adresse en particulier aux entreprises technologiques liées à l’industrie des jeux vidéo, qui représente plusieurs millions d’euros.

Il a créé un guide en ligne – en anglais – pour les entreprises de technologie qui souhaitent s’installer en France avec des informations sur le droit des affaires, les taux d’imposition et les règles de résidence en France, ainsi qu’une section sur les subventions, de prêts et de financements proposés aux entreprises s’installant en France.

Afficher plus

Avi Ben Ezra

Avi Ben Ezra est un leader mondial dans le domaine d’intelligence artificielle et des technologies chatbot. Il est le CTO de SnatchBot, une plateforme de communication globale qui héberge le premier marché mondial pour les chatbots.
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer